Accéder au contenu principal

Paris et Livre Paris {ou le salon du livre de Paris} ♡

Bonjour bonjour !





Bon voilà un article bien différent des autres. Mon premier véritable salon en temps que blogueuse. Comment vous dire. Il y a du bien et du moins bien, du plaisir comme de la déception. 



J'attendais avec impatience ce week end, tellement que je ne tenais pas en place vendredi avant de prendre le train. J'ai fais le choix de ne pas passer toute la durée de mon week end parisien au salon (on ne va pas à Paris tout les jours !). J'ai donc pu me balader et faire quelques visites avec l'amoureux.






On est donc arrivé vendredi soir, à Paris Austerlitz, direction l’hôtel, que nous avions réservé dans les quartiers de Montmartre (environ 600 m du Sacré Cœur). J'étais tellement excitée à l'idée d'aller au salon que j'ai eu du mal à trouver le sommeil. L'amoureux n'étant pas lecteur du tout, nous avions décidé de ne pas rester éternellement au salon, je lui étais déjà reconnaissante d'avoir bien voulu m'accompagner. Avant même d'être au salon il a fallu prendre les billets. Parce que oui, pour aller à Livre Paris (quel nom pompeux, bref..), il faut payer ! Payer pour aller acheter des livres. Alors bien évidement ils font des prix étudiants, 6 euros la place. Mais quand on est étudiant, il faut déjà payer le voyage, l’hôtel, le métro, les repas et en plus l'entrée du salon. Bref, rien de plus énervant selon moi. J'étais tout de même pressée de pouvoir rencontrer d'autres blogueurs tel que Steven's BookLe Hérisson Bookineur ou encore Lecture Rousse



Après trente minutes de métro, vérification du sac et bip du ticket me voilà enfin dans le salon du Livre de Paris. Comment vous décrire l'impression de petitesse que j'ai eu... C'était immense ! Tellement que je n'ai même pas trouvé le plan du premier coup (trop d'émotion). J'ai finalement trouver Victor Dixen qui était mon choix d'auteur, ne pouvant prendre qu'un livre (que voulez vous, je suis étudiante..). J'ai eu quelques secondes d'hésitation lorsque j'ai vu tout les fabuleux livres de la Collection R, j'ai finalement su résister et je n'en ai pris qu'un, Phobos. J'ai attendu pendant presque trois quart d'heure pour pouvoir faire dédicacer mon précieux roman. Pendant l'attente j'ai vu, de loin, Steven's Books et d'autres booktubeurs, mais je n'allais pas quitter ma place alors que j'étais presque au but. J'ai également discuté avec de nombreuses autres filles qui attendais, c'était chouette !


Victor Dixen


Je remercie Victor Dixen pour sa gentillesse. Accessible et agréable, j'ai même pu prendre une photo avec lui (merci à la gentille fille qui a pris la photo !).




L'amoureux m'a alors rejoint, il était 13 heure passé et en allant vers le pique nique booktubeur nous n'avons pas vu beaucoup beaucoup de place (même pas du tout). On c'est finalement mis dans un coins pour manger notre petit sandwich ! Je vous avoue que j'étais un peu déçue. J'ai alors repris mon plan en main pour continuer à faire le tour. Je voulais voir Agnès Ledig et Agnès Martin-Lugand, mais c'est sans compter le monde fou qu'il y avait autour d'elles lorsque je suis arrivé et pire encore après. J'ai continué et c'est avec un peu de tristesse que j'ai vu la taille des allées dans lesquelles étaient les petites maisons d'éditions. Il était presque impossible de s'approcher tant il y avait de monde, et tant il n'y avait pas de place. En fait c'était approximativement pareil partout, impossible de s'approcher des auteurs si nous n'avions pas de livre à faire dédicacer. Bien évidement nos propres livres étaient interdit, ou il fallait payer (je ne me souviens même pas du montant). Sans achat il était difficile de s'approcher. Après quelques tours dans l'espoir de recroiser d'autres blogueurs j'ai fini par partir, un peu déçue.


Agnès Ledig et Agnès Martin-Lugand.



J'ai adoré venir et découvrir tant de livres et d'auteurs. Il est vrai que j'ai dû mal m'y prendre pour rencontrer d'autres blogueurs, je suis timide et c'est difficile d'accoster quelqu'un que l'on suit sur facebook, youtube et autres réseaux. De plus j'ai trouvé que le salon était mal fait, et payer pour une si mauvaise organisation des stands, ça m'a grisée. J'espère que Lire à Limoges le premier week end d'avril sera mieux, mais également j'espère pouvoir aller au Salon de Montreuil 2016 et vraiment vivre l’expérience à fond. 



Je vous ai fait quelques vidéo, je ne sais pas encore ce que ça va donner, vous verrez ça dans le week end ! :)



Je vous souhaite de belles lectures, en espérant que si vous y êtes allé vous avez plus profité !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Fiancés de l'hivers de Christelle Dabos

Ouiiiii , merci mes adorables amis historiens que j'aime plus que tout pour mon cadeau de 21 ans !  ♥ Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel. C 'est un roman purement fantastique et c'est une pure merveille de poésie, d'enchantement et de magie. L'auteure nous embarque dans un monde où l'on épouse un de ses cousins, un monde où l'on vit sur des îlots de terre flottant dans les airs, un monde où l'on se déplace en dirigeable et où les femmes portent de grandes robes. Un endr

U4 - Jules de Carole Trébor

L orsque j'ai acheté ce livre, je ne savais pas si il allait me plaire, c'était un "coup de pocker". Je ne savais pas trop sur quoi me baser et dans quel monde ça allait me mener, je n'avais pas envie de déprimer tout le long.  Si j'ai choisi de lire Jules, c'est que lorsque que j'ai lu la quatrième de couverture, le fait qu'il soit avec une enfant, m'a intrigué. J'avais entendu parler que, dans ce roman, seuls les adolescents de 15 à 18 ans avaient survécu à ce fameux virus U4. Le fait que Jules était avec une petite fille, signifiait donc que, soit elle était spéciale, soit elle était le centre de cette histoire. Quatrième de couverture :  Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n'a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l'épidémie a commencé à se propager. Le spectacle qu'il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu'

Tout (n')est (pas du tout) sous contrôle - Sophie Henrionnet

Deuxième livre découvert a Lire à Limoges . Il faut bien le dire, l'auteure est fabuleuse. C'était la Kate Middelton du salon ( cette expression ne vient pas de moi ! ). En plus d'être jolie, c'était un véritable plaisir de travailler avec elle, j'ai découvert une personne attachante et pleine de joie de vivre !  Son livre est une pépite, pour vous dire, lors du salon, Sophie Henrionnet n'en avait plus dès le samedi soir ! Je comprends pourquoi maintenant ! Pourtant, petit bémol à la maison d'édition, la première couverture était beaucoup plus jolie et attractive.  La première couverture. J'ai pris mon temps pour le lire, étant dans la montagne de dossiers à rendre et dans un tournant professionnel (si l'on peut dire), j'avais pas mal de choses à penser. Cette petite pépite m'a permis de m'évader un peu de temps en temps. Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu’à moitié, une fill