Accéder au contenu principal

L'infini + un de Amy Harmon

Je vous laisse découvrir, avant toutes choses, la quatrième de couverture. 


Bonnie Rae Shelby, superstar mondiale, a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l’envie d'en finir avec la vie.Finn Clyde, lui, n'est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu'il demande : qu'on lui donne enfin sa chance.Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer aussi bien que les anéantir.Une romance addictive où il est question d'étoiles filantes, de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Je ne sais pas quoi penser réellement de ce roman. Un Bonnie and Clyde à la moderne. Une histoire d'amour impossible et incompréhensible. Je pense que c'est surtout ça qu'a voulu mettre en avant l'auteure et je vous avoue, que si c'est ça je suis un peu déçue. 
L'histoire en elle même n'est pas mauvaise, les personnages sont bons, leurs caractères forts et diamétralement opposés. Malgré tout je trouve que ça va (encore) trop vite. Peut être que je perds mon goût pour les romans d'amour, où les choses semblent fluides entre les personnages. Peut être que je suis de la vieille école, où l'amour ne se trouve pas si vite, en moins d'une semaine. Je veux bien croire au coups de foudre et au destin, mais là, j'avoue avoir trouvé tout ça un peu rapide. Je ne sais pas. En tout cas j'aime les personnages mais j'ai un peu plus de mal avec leur couple. De plus les héros semblent avoir la fâcheuse tendance de toujours trouver les bonnes choses au bon moment, de croiser les bonnes personnes au bon moment... Tout semble trop simple alors que tout est en réalité "compliqué" dans ce couple hors pair. 
Malgré tout, l'histoire est plaisante, cette jeune chanteuse Bonnie Rae au destin difficile montre un peu l'aspect difficile que peut avoir la célébrité, la difficulté de rester soit même dans un monde cruel. Quand au jeune Finn Clyde il nous montre que ce que l'on voit à l'extérieur ne reflète pas toujours ce qui est à l'intérieur. 
J'ai aimé les passages racontant leurs vies. On y apprend des détails qui font changer les stéréotypes que l'on pourrait coller sur les personnages. Notamment par rapport à Flinn Clyde qui est un garçon adorable (bien trop d’ailleurs), ancien détenu, bon (très très bon) en math. 
De nombreuses choses m'ont semblé incompréhensibles (trop fictives si l'on peut dire), mais pourtant L'infini + un reste un roman agréable, relativement facile à lire et simple. Si vous avez besoin d'une belle histoire d'amour moderne, n'hésitez pas, il y a là le roman idéal. Lancez vous dans cette lecture et n'hésitez pas à me donner votre avis ! 
J'espère avoir la chance de lire Nos faces cachées pour avoir un autre avis sur Amy Harmon.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Fiancés de l'hivers de Christelle Dabos

Ouiiiii , merci mes adorables amis historiens que j'aime plus que tout pour mon cadeau de 21 ans !  ♥ Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel. C 'est un roman purement fantastique et c'est une pure merveille de poésie, d'enchantement et de magie. L'auteure nous embarque dans un monde où l'on épouse un de ses cousins, un monde où l'on vit sur des îlots de terre flottant dans les airs, un monde où l'on se déplace en dirigeable et où les femmes portent de grandes robes. Un endr

U4 - Jules de Carole Trébor

L orsque j'ai acheté ce livre, je ne savais pas si il allait me plaire, c'était un "coup de pocker". Je ne savais pas trop sur quoi me baser et dans quel monde ça allait me mener, je n'avais pas envie de déprimer tout le long.  Si j'ai choisi de lire Jules, c'est que lorsque que j'ai lu la quatrième de couverture, le fait qu'il soit avec une enfant, m'a intrigué. J'avais entendu parler que, dans ce roman, seuls les adolescents de 15 à 18 ans avaient survécu à ce fameux virus U4. Le fait que Jules était avec une petite fille, signifiait donc que, soit elle était spéciale, soit elle était le centre de cette histoire. Quatrième de couverture :  Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n'a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l'épidémie a commencé à se propager. Le spectacle qu'il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu'

Tout (n')est (pas du tout) sous contrôle - Sophie Henrionnet

Deuxième livre découvert a Lire à Limoges . Il faut bien le dire, l'auteure est fabuleuse. C'était la Kate Middelton du salon ( cette expression ne vient pas de moi ! ). En plus d'être jolie, c'était un véritable plaisir de travailler avec elle, j'ai découvert une personne attachante et pleine de joie de vivre !  Son livre est une pépite, pour vous dire, lors du salon, Sophie Henrionnet n'en avait plus dès le samedi soir ! Je comprends pourquoi maintenant ! Pourtant, petit bémol à la maison d'édition, la première couverture était beaucoup plus jolie et attractive.  La première couverture. J'ai pris mon temps pour le lire, étant dans la montagne de dossiers à rendre et dans un tournant professionnel (si l'on peut dire), j'avais pas mal de choses à penser. Cette petite pépite m'a permis de m'évader un peu de temps en temps. Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu’à moitié, une fill