Accéder au contenu principal

Harlan Coben - "Ne le dis à personne"

Un livre poignant, perturbant, merveilleux et terriblement fascinant. 
Harlan Coben n'est pas un auteur que j'ai l'habitude de lire. Habituellement je n'arrive pas à entrer dans son monde, que je trouve très complexe. Ne le dis à personne est pourtant une belle découverte. 

Quatrième de couverture : 
Imaginez... Votre femme a été tuée par un serial killer. Huit ans plus tard, vous recevez un email anonyme. Vous cliquez : une image... C'est son visage, au milieu d'une foule, filmé en temps réel. Impossible, pensez vous ? Et si vous lisiez Ne le dis à personne... ?


Je n'avais pas essayé de lire du Harlan Coben depuis quelques années, je trouvais qu'il y avait vraiment un "trop plein d'informations" et je n'arrivais pas à rester dans l'histoire.  Il y a peu de temps, en manque de lecture, une adorable (et merveilleuse) amie m'a prêté ce roman là. Je savais que, si il lui avait plu il me plairait aussi.  Je l'ai donc commencé un matin de fin août, au petit déj', avec mon thé. J'ai directement accroché, tellement que mon thé en a refroidi. Les premières pages laissent directement place à énormément de mystères et de questions. L'auteur nous met en haleine dès le premier chapitre (dès la quatrième de couverture il a su piquer ma curiosité). J'ai beaucoup aimé, dans le premier chapitre, me retrouver avec les mêmes informations que le protagoniste.  Nous n'avons que son point de vue, pendant un petit moment, ce qui fait avancer notre "enquête personnelle" au même rythme que lui. Nous avons les mêmes questions et interrogations lorsqu'il aperçoit sa femme sur cette vidéo envoyé par email. Au fur et à mesure, subtilement, nous en savons plus que David (le personnage principal). J'avoue que lorsque j'ai eu compris certaines choses, j'ai souvent eu envie de lui hurler mes informations, notamment un passage où tout est vraiment de pire en pire ;). C'est un très beau livre qui laisse rêveuse. Les tourments d'un homme hanté par sa femme qu'il imagine morte. 

J'ai eu malgré tout un peu de mal à suivre, et certaines choses restent encore un mystère, même après avoir fait des retours arrières pour essayer de comprendre ! Elisabeth, la femme de David, est un personnage que j'a eu du mal à cerner, peut être à cause de l'incertitude de son existence pendant un long moment. Lorsque l'on arrive à la fin, les choses ont tendance à devenir plus claires même si j'ai dû la relire plusieurs fois pour être sûre de tout avoir compris ! 
L'amour qui se dégage de ce livre est vraiment fort. Lorsque l'on termine, on peut encore croire aux belles histoires qui finissent bien. Je qualifierais ce roman de "conte d'amour moderne". 

Le livre est par la suite sorti en film en novembre 2006, je ne l'ai pas encore vu mais il fait parti de la liste à voir ! J'ai lu le synopsis, j'avoue être un peu réticente, les noms des personnages ne sont pas les mêmes, j'ai peur que beaucoup trop de choses concordent pas.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs.


L’ÉTERNITÉ.
"Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.
Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu.
Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon.
Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin.
Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr.
Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. "




Arthur Rimbaud.

Reprendre la main petit à petit.

Hello les bouchons.

Comme vous avez pu le constater, avec une grande déception, je ne me suis pas entièrement remise au blog (BOUUUUU). Oui je sais, je mérite une sentence.  Mais je vous dois de petites explications.  Cette année à été un grand moment dans ma vie d'adulte et d'étudiante. Non seulement parce que j'ai eu ma licence d'Histoire (non pas sans peine, je vous explique plus loin), mais aussi parce que j'ai eu deux jobs et un milliard de choses à faire. Alors comment vous expliquer à quel point c'est compliqué de tout gérer.
Commençons par le commencement. Cette année le CROUS a décidé que mes parents étaient trop riche pour que je puisse avoir accès aux bourses. Génial me direz vous, nous on s'en fiche. Ok, je développe. J'ai donc dû me trouver un job. Et j'ai postulé un peu partout ! J'ai finalement passé un entretien téléphonique pour Lidl, qui c'est poursuivit par un second entretien téléphonique pour finalement devoir passer des…

Les âmes rouges - A.S. Kroze

Voici donc mon tout premier roman lu sur une tablette. :D Je n'avais jamais voulu essayer, j'aime tellement le toucher du livre sous mes doigts, l'odeur du papier, que j'avais peur de ne pas réussir à plonger entièrement dans un ebook. C'est donc pour avoir le plaisir de découvrir ce roman que je me suis plongée dans cet l'univers. J'ai téléchargé Kindle et en avant ! Les âmes rouges est le premier roman dans lequel je me lance en sachant qu'il part avec un handicap, le format ebook. Simplement par sa couverture je vous avoue que le livre m'effrayait un peu, cela fait longtemps que je ne m'était pas lancée dans une histoire sanglante de vampires, loups garous ou autre. Les âmes rouges a su me surprendre. Ce roman, écrit par deux sœurs Alicia et Sarah Kroze (très sympathique), est une pépite.  
Quatrème de couverture :


Ellie Bielsky est une adolescente sans histoire qui vit avec son petit frère et ses parents. Tout bascule quand elle se réveille sur …