Accéder au contenu principal

Main Square Festival.

{Soyons clair, j'ai déjà mis cet article en ligne depuis lundi. Le truc, c'est que je viens juste de comprendre le système des pages (oui je ne suis vraiment pas douée en informatique, une catastrophe !). Bref, du coup voici un petit article musical !}

Aujourd'hui je fais un peu une "mention spéciale" (pas du tout littéraire). Je viens de rentrer du festival de Arras, Main Square.



Vous allez me dire, là bas c'est pas des petits groupes qui y passent et il y a du lourd. Mais comme j'ai pu l'écrire dans la "mini biographie" (je crois), je suis fan du bon rock et de la pop-rock. Si vous avez vu une annonce, ou affiche, pour Main Square, cette année c'est le groupe Muse qui était en tête d'affiche (le samedi soir). Bref, c'était absolument, totalement dingue ! J'ai vraiment envie de vous faire partager par quelques photos, (les vidéos sont très très mauvaises), la folie et la grandeur du festival. Je vous présenterais peut être un petit groupe découvert là-bas. En espérant que vous trouviez cela intéressant. :)


Je ne sais pas si il est possible de décrire les émotions, mais c'était vraiment quelque chose d'énorme. Muse sait faire un véritable spectacle musical, mais également visuel. Lors d'un morceau les lumières, les grosses confettis et autre donnaient une impression de feu d'artifice ! De plus, musicalement ils sont absolument merveilleux (je ne suis pas très optimiste). Je n'avais encore jamais fait de festival, mais c'est vrai que là, avec Muse, c'était vraiment grandiose.



Lorsqu'on se retrouve dans cette foule, devant une si grande scène, avec d'énormes écrans, c'est fabuleux. On se sent vraiment petit. Mais lorsque le groupe commence, il y a un "je ne sais quoi" qui se dégage, quelque chose qui n'est pas présent lors des concerts. C'est vraiment unique comme sensation. Il y a quelque chose de plus égalitaire, de plus accessible au public.. 




Voilà, je ne sais pas si je referais de petites "mentions spéciales", mais en tout cas j'avais envie de vous faire partager un peu de la folie des grands festivals. Bonne journée ;)

Plus de photos sur Instagram. :)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs.


L’ÉTERNITÉ.
"Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.
Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu.
Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon.
Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin.
Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr.
Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. "




Arthur Rimbaud.

A la place du cœur de Arnaud Cathrine

Ce roman est particulier, autant vous le dire tout de suite. Avant de commencer j'aimerais seulement dire merci à l'auteur. Merci d'avoir écrit ce roman. Parce qu'il faut écrire ce que l'on traverse, même si c'est au travers d'un roman et de personnages fictifs.  






Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »...Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de…

La Couronne de Kiera Cass

Me voilà de retour sur le blog ! Je reviens avec une petite chronique sur le dernier tome du saga presque culte chez l'une de mes maisons d'éditions favorites, la Collection R !



Il ne doit en rester qu'un.
Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.Sa mère à l'article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l'amour et du pouvoir, détestée par une partie de l'opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.Devenir femme, épouse et reine en l'espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l'écouter... 

O