Accéder au contenu principal

"Les orphelines d'Abbey Road", belle découverte.

Les orphelines d'Abbey Road de Audren est vraiment un livre génial !! C'est un livre, du genre fantastique, tout à fait passionnant. Je n'avais pas lu de livre aussi bien depuis vraiment longtemps, a une période j'ai été lassée des livres fantastiques, j'avais une impression de tomber tout le temps sur la même chose. 
Là, Audren arrive à mettre en relation le fantastique et l'imaginaire tout en laissant planer le doute sur l'époque (même si on devine un peu), elle laisse beaucoup à l'imagination du lecteur, en décrivant les décors, sans trop en faire non plus. Lorsqu'on observe un peu la couverture, elle nous donne quelques indications sans que l'on s'en rende compte directement. 



Le livre nous plonge dans un univers étrange et froid. Des orphelines vivent dans un ancien manoir, appelé "Le Diable vert", prés de l'abbaye, grâce aux dons d'une Lady qui veille sur les jeunes filles. Marguarita, une jeune orpheline de 13 ans, découvre les catacombes de l'abbaye lors d'une fugue. Elle en parle à son amie Joy et elles décident d'y retourner ensemble pour découvrir se qui s'y cache. Prudence, une de leurs amies, décide d'y aller seule, sur un coup de tête. Elle y disparaît et lorsqu'on la retrouve, la jeune fille n'est plus la même et est brûlée étrangement sur le bras. Les filles de l'orphelinat décident alors de la sauver par tout les moyens. Mais leur chemin est semé d’embûches. J'ai beaucoup aimé le liens qui unis ses jeunes filles, elles semblent prêtes à tout pour leurs amies. Elles découvrent les "terres cachées" prés de leurs abbaye, terres qui gardes de grands secrets. Elles sont, au long de leur périple, aidé par la gentille bonne soeur-infirmière, mais elles trouvent également du soutien auprès de leur bienfaitrice qui vient chaque mardi rendre visite au, mystérieux (et gentil ), jardinier.
Il y a beaucoup de doutes tout au long du livre, ça donne envie d'en savoir plus. Personnellement je me suis fait mes petites déductions au fur et à mesure du livre. :)
C'est un très bon roman à lire les pieds dans l'eau !



C'est une trilogie, je vous ferais un petit article pour chacun. Je ne l'ai toujours pas fini mais je vous assure que le second est toujours aussi bien ! On découvre des choses merveilleuses ! ;)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs.


L’ÉTERNITÉ.
"Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.
Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu.
Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon.
Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin.
Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr.
Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. "




Arthur Rimbaud.

A la place du cœur de Arnaud Cathrine

Ce roman est particulier, autant vous le dire tout de suite. Avant de commencer j'aimerais seulement dire merci à l'auteur. Merci d'avoir écrit ce roman. Parce qu'il faut écrire ce que l'on traverse, même si c'est au travers d'un roman et de personnages fictifs.  






Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »...Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de…

La Couronne de Kiera Cass

Me voilà de retour sur le blog ! Je reviens avec une petite chronique sur le dernier tome du saga presque culte chez l'une de mes maisons d'éditions favorites, la Collection R !



Il ne doit en rester qu'un.
Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.Sa mère à l'article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l'amour et du pouvoir, détestée par une partie de l'opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.Devenir femme, épouse et reine en l'espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l'écouter... 

O