Accéder au contenu principal

Les clans Seekers II - Voyageur - de Arwen Elys Dayton

Voilà encore un roman de la Collection R. Comme vous avez pu le voir, j'ai découvert Les clans Seekers en avril dernier lors de mes vacances à la mer (blablabla)... J'avais adoré. On m'a ensuite offert le second tome que j'avais vraiment hâte de lire. Mais voilà...j'avais les exams.



Quin Kincaid est une Seeker. Cet honneur est son héritage, une noble fonction transmise de génération en génération. Mais ce qu'elle a appris la nuit de sa promesse solennelle a changé son monde à tout jamais. Ce pour quoi elle a prêté serment n'est qu'une monstrueuse imposture : loin des idéaux chevaleresques, sa charge de Seeker la condamne à la barbarie. Son père s'avère être un tueur, son oncle un menteur, sa mère une victime collatérale. Et le garçon qu'elle a un jour aimé vit désormais pour se venger, de la famille de Quin en premier lieu. Quin n'est pourtant pas seule. Shinobu, son plus vieux compagnon, pourrait bien être l'unique personne à qui elle peut se fier. L'unique personne aussi désespérément en quête de réponses qu'elle.Mais plus ils creusent dans le passé et plus le tableau s'assombrit. Il y est question de familles de Seekers ancestrales, disparues depuis longtemps, d'alliances troubles, et, pire encore, d'un plan funeste mis en branle il y a plusieurs générations, qui a le pouvoir de tous les détruire.



On retrouve nos personnages, Quin, Shinobu et John. Comme dans le premier livre on change sans cesse de point de vue n'étant pas réellement stable. Bien évidement, étant en pleinel période de partiel, ma lecture a été complètement découpée. Quin est une jeune femme avec beaucoup d'espoirs et de grands rêves de Seekers, Shinobu est encore quelques fois instable mais sait ce qu'il veut et John reste toujours dans la même optique de vengeance. Shinobu évolue d'une façon "bizarre", se retrouvant au centre de l'attention petit à petit. On retrouve également Maud, la Jeune Effraie. 

Malgré une lecture difficile et longue j'ai apprécié ce deuxième tome. On en apprend beaucoup plus sur les Seekers, et sur le changement brutal qu'ils ont subi. Cette fois-ci, le roman possède un arbre généalogique nous permettant de comprendre un peu plus les liens entre les familles de Seekers. Nous rencontrons de nouvelles "créatures" ; au départ, j'ai eu du mal et ça m'agacé de ne pas comprendre qui ils étaient et surtout pourquoi ils n'apparaissent que maintenant. Puis au fur et à mesure on découvre la place qu'ils occupent. 

Ce deuxième roman nous permet de mieux comprendre toute la mythologie autour des Seekers. De comprendre également pourquoi ils ne servent plus le bien, de comprendre pourquoi ils s'entre-tuent mais aussi de comprendre la place du Second Effraie dans cette histoire. De plus on remonte le temps et on rencontre la mère de John, Catherine, 19 ans plus tôt, à 18 ans. Ça nous permet de mieux saisir qui elle était et pourquoi John est tel qu'il est. On rencontre également Archibald Hart, le père de John. Et les choses deviennent de plus en plus claires ! Je me demande presque si l'auteure ne fait pas exprès de nous avoir mis autant d'ombres et de mystères dans le premier tome pour que le deuxième soit pleins de détail et que le troisième soit encore plus croustillant ?! 

Il manque, selon moi, encore quelques touches pour que le roman soit encore plus génial. J'aimerais avoir un lexique ou quelque chose comme ça. Il y a un grand nombre de mots que l'on ne connait pas et qui n'ont, en réalité, aucun sens à nos yeux. Le deuxième tome est plus riche de détails (nous expliquant enfin un peu mieux ce qu'est là-bas), mais j'en voudrais plus, juste pour que l'on puisse mieux se situer. 

Quant à la fin, je crois que je n'en reviens toujours pas. Le troisième tome à intérêt de ne pas me laisser sur ma faim ! 



Commentaires

  1. Réponses
    1. Elle est chouette mais certains n'accrochent pas, les avis sont mitigés :)

      Supprimer
  2. J'avais déjà fortement apprécié le premier tome, mais je trouve celui-ci encore mieux écrit et structuré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi ! C'est pour que j'ai encore plus d'espoir pour le troisième tome ! :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs.


L’ÉTERNITÉ.
"Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.
Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu.
Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon.
Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin.
Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr.
Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. "




Arthur Rimbaud.

Reprendre la main petit à petit.

Hello les bouchons.

Comme vous avez pu le constater, avec une grande déception, je ne me suis pas entièrement remise au blog (BOUUUUU). Oui je sais, je mérite une sentence.  Mais je vous dois de petites explications.  Cette année à été un grand moment dans ma vie d'adulte et d'étudiante. Non seulement parce que j'ai eu ma licence d'Histoire (non pas sans peine, je vous explique plus loin), mais aussi parce que j'ai eu deux jobs et un milliard de choses à faire. Alors comment vous expliquer à quel point c'est compliqué de tout gérer.
Commençons par le commencement. Cette année le CROUS a décidé que mes parents étaient trop riche pour que je puisse avoir accès aux bourses. Génial me direz vous, nous on s'en fiche. Ok, je développe. J'ai donc dû me trouver un job. Et j'ai postulé un peu partout ! J'ai finalement passé un entretien téléphonique pour Lidl, qui c'est poursuivit par un second entretien téléphonique pour finalement devoir passer des…

A la place du cœur de Arnaud Cathrine

Ce roman est particulier, autant vous le dire tout de suite. Avant de commencer j'aimerais seulement dire merci à l'auteur. Merci d'avoir écrit ce roman. Parce qu'il faut écrire ce que l'on traverse, même si c'est au travers d'un roman et de personnages fictifs.  






Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »...Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de…