Accéder au contenu principal

Les clans Seekers - Livre I de Arwen Elys Dayton

Je suis actuellement en train de lire le second tome qui est sorti le 21 avril 2016 dans la Collection R. J'ai acheté ce roman en vacances en bord de mer, à Montalivet, chez une bouquiniste très gentille. Je l'ai lu très rapidement, n'ayant plus rien à lire, je l'ai terminé dans la voiture au retour. Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture.






Il y a des vérités qui tuent...Lorsque Quin aura prêté serment, elle deviendra enfin ce pour quoi elle s'est entraînée toute sa vie : une Seeker. Un honneur qui se mérite tout autant qu'il s'hérite.Une fois initiée, Quin pourra se battre aux côtés de ses deux compagnons les plus proches, Shinobu et John, pour protéger le pauvre et l'opprimé. Ensemble, ils iront porter la flamme au coeur des ténèbres.Et elle sera avec celui qu'elle aime, qui n'est autre que son meilleur ami.Mais la nuit ou elle prête serment, tout bascule. Les masques tombent et Quin découvre qu'elle a été élevée dans le mensonge. Ni sa mission, ni sa famille, ni même ses amis ne sont ce qu'elle croyait.Et il est trop tard pour faire marche arrière...



J'ai beaucoup aimé découvrir le monde des Seekers. Je n'avais pas plus que ça entendu parler de ce roman lors de sa sortie. J'ai eu du mal à me situer dans le temps, au début j'ai cru me retrouver dans une Ecosse à l'époque Moderne, finalement l'apparition d'une certaine technologie m'a finalement poussé à croire que cela pouvait être un monde futuriste proche du notre, peut être une distopie. Bref, j'en suis au second tome et je ne sais toujours pas où me placer réellement dans le temps, si vous savez n’hésitez pas à me le dire. 

On imagine les Seekers comme des personnes qui font le bien, en tout cas, c'est comme ça qu'on nous le décris aux premières lignes, malgré tout, nous, nous savons que les choses ne sont pas tel qu'elles semblent être. On rencontre les trois personnages principaux en même temps, même si nous commençons la narration avec Quin. Cette jeune fille semble être vive, débrouillarde et remplie d'espoir pour sa vie future. Dès le début on sait qu'elle est amoureuse de John et qu'ils sont ensemble même si ils se cachent des autres. John, lui, semble être un garçon, jeune, beau (du genre fort et musclé), intelligent et à qui la vie réussit. Puis plus on apprend à le connaitre et plus on réalise que ce n'est qu'une façade. Le troisième n'est autre que le cousin (éloigné, très éloigné ) de Quin, Shinobu. Il semble en retrait pendant toute la première partie du roman, presque effacé par rapport aux deux autres. Il me donne l'impression d'être le genre de jeune homme à la beauté effacé, le genre de personnage à qui l'on s'attache rapidement. Au fur et à mesure les personnages évoluent et les rôles s'inversent. L'équilibre du début bascule.

On rencontre également deux autres personnages charismatiques. Le père de Quin, un protagoniste rustique, presque violent. Il ne m'a absolument pas inspiré confiance. De plus, sa propre fille ne l'appelle que très rarement "père", lorsqu'elle parle de lui, elle emploi son prénom. On rencontre également le père de Shinobu, dès la toute première page, Quin se bat avec lui. A se moment là, j'avais l'impression d'être face à un homme austère, finalement, lorsqu'on le découvre sorti du contexte du combat, il m'a fait penser à un ours brute mais tendre.
Les choses ne sont pas comme Quin et Shinobu les imaginent, la vérité est difficile à accepter, seul John sait de quoi il en est.

J'ai beaucoup aimé l'évolution entre les trois personnages, la façon dont la relation entre John et Quin évolue, les choses ne se sont absolument pas passées comme je le pensais. J'ai aimé être surprise, même si ce n'était pas toujours de bonnes surprises. 

De manière générale, j'ai trouvé que c'était un bon roman. Malgré tout, il y a quelques petites choses qui m'ont chiffonnées, des choses que j'aurais voulu mieux comprendre, notamment cette histoire de temps. Mais mince alors, on est où, dans le futur, dans le passé ? 

Ensuite, j'ai trouvé que la deuxième partie du roman est un peu longue, elle débute un an et demi après la première partie, et on ne sait rien de ce qu'il c'est passé réellement ! Notamment pour le personnage de John. Puis c'est à ce moment là que le personnage de Quin m'a réellement agacé, je ne peux pas vous en dire plus, mais j'avais envie de la secouer ! Ne parlons pas de Shinobu, je n'ai pas compris ce qu'il c'est passé avec lui, changement total ! Bref. Les choses sont un peu longue, et l'action est bien moins présente que dans la première partie.
J'attendais le second tome avec impatience malgré tout, et pour le moment je suis plutôt contente, de plus j'aimerai lire la nouvelle qui va avec, peut être qu'elle me permettra de mieux comprendre où nous nous situons.


Si vous voulais le lire, allez y, il faut s'accrocher, mais l'histoire n'est pas mal, entre la campagne écossaise, Londres et Honk Kong, ce livre nous fait voyager.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs.


L’ÉTERNITÉ.
"Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.
Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu.
Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon.
Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin.
Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr.
Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. "




Arthur Rimbaud.

Reprendre la main petit à petit.

Hello les bouchons.

Comme vous avez pu le constater, avec une grande déception, je ne me suis pas entièrement remise au blog (BOUUUUU). Oui je sais, je mérite une sentence.  Mais je vous dois de petites explications.  Cette année à été un grand moment dans ma vie d'adulte et d'étudiante. Non seulement parce que j'ai eu ma licence d'Histoire (non pas sans peine, je vous explique plus loin), mais aussi parce que j'ai eu deux jobs et un milliard de choses à faire. Alors comment vous expliquer à quel point c'est compliqué de tout gérer.
Commençons par le commencement. Cette année le CROUS a décidé que mes parents étaient trop riche pour que je puisse avoir accès aux bourses. Génial me direz vous, nous on s'en fiche. Ok, je développe. J'ai donc dû me trouver un job. Et j'ai postulé un peu partout ! J'ai finalement passé un entretien téléphonique pour Lidl, qui c'est poursuivit par un second entretien téléphonique pour finalement devoir passer des…

A la place du cœur de Arnaud Cathrine

Ce roman est particulier, autant vous le dire tout de suite. Avant de commencer j'aimerais seulement dire merci à l'auteur. Merci d'avoir écrit ce roman. Parce qu'il faut écrire ce que l'on traverse, même si c'est au travers d'un roman et de personnages fictifs.  






Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »...Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de…