Accéder au contenu principal

U4 - Stéphane de Vincent Villeminot

Après la lecture de Jules je me suis lancée dans l'histoire de Stéphane écrite par Vincent Villeminot. Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture :)


Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ? Stéphane est la fille d'un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu'il a survécu à l'épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d'adolescents qui s'organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.


C'est avec plaisir que je me suis replongée dans l'histoire du virus U4 accompagnée ici de Stéphane. On découvre alors le virus à Lyon et comment la vie s'organise autour des R-Point pour aider les adolescents. On découvre également un nouveau point de vue, celui de Stéphane, une jeune fille, mais avec un point de vue écrit par un homme. Son histoire est, totalement, différente de celle de Jules. 
Quand je l'ai rencontrée dans le roman sur Jules, de Carole Trébor, j'avais peur de rencontrer une jeune fille froide et distante. C'est pourtant tout le contraire, c'est une jeune fille attachante, différente des autres grâce à son espoir en son père qui ne la quitte pas. Elle m'avait intrigué et j'ai eu raison d'aller plus loin. Je crois que c'est le fait qu'elle soit la seule que l'on rencontre, dans Jules, qui en sait un peu plus sur le virus. 
C'est finalement une fille débordante de bonnes intentions et presque même un peu naïve. Elle développe des sentiments très forts, rapidement et il est vrai que dans le contexte où elle évolue (pour une fois) cela ne m'a pas posé de problèmes. Elle rencontre d'abord Alex, c'est lui qui gère le zoo, et elle commence alors à l'aider. Une suite d'incidents change les choses et au fur et à mesure, elle fait de nouvelles rencontres et s'attache à d'autres personnes, notamment Yannis. Leur relation semble complexe, entre quelques piques de jalousie et d’inquiétudes pour l'autre. 
J'ai beaucoup aimé l'écriture fluide de Vincent Villeminot. Par contre, je l'ai trouvée beaucoup plus percutante et violente que celle de Carole Trébor. J'ai eu du mal avec certaines descriptions difficiles, notamment celle de jeunes carbonisés dans la rue ou encore avec la violence des scènes de meurtres. Je trouve que l'on voit beaucoup plus, dans ce roman, la folie des hommes face au chaos, mais également l’incompréhension face à certaines réactions parfois presque inhumaines. Stéphane est différente des autres adolescents, elle sait que son père est en vie et espère qu'il a protégé sa mère et son petit frère. Elle n'est pas directement confrontée à la perte de ses proches contrairement à beaucoup de ses amis. Je crois qu'à la lecture de ce roman, c'est Yannis de Florence Hinckel qui me donne le plus envie. Il partage une grande partie de son histoire avec Stéphane et il est vrai que je suis curieuse d'avoir son point de vue ! 

Comme vous avez pu le voir, demain je vais à la rencontre de Vincent Villeminot à la librairie Page et Plume de Limoges. J'espère pouvoir vous mettre une petite interview et je compte lui poser quelques questions ! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

U4 - Jules de Carole Trébor

L orsque j'ai acheté ce livre, je ne savais pas si il allait me plaire, c'était un "coup de pocker". Je ne savais pas trop sur quoi me baser et dans quel monde ça allait me mener, je n'avais pas envie de déprimer tout le long.  Si j'ai choisi de lire Jules, c'est que lorsque que j'ai lu la quatrième de couverture, le fait qu'il soit avec une enfant, m'a intrigué. J'avais entendu parler que, dans ce roman, seuls les adolescents de 15 à 18 ans avaient survécu à ce fameux virus U4. Le fait que Jules était avec une petite fille, signifiait donc que, soit elle était spéciale, soit elle était le centre de cette histoire. Quatrième de couverture :  Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n'a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l'épidémie a commencé à se propager. Le spectacle qu'il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu'

La vague de Lee Suzy

On revient après une petite période tranquille avec un article sur un magnifique album pour enfant. Comme vous avez pu le voir c'est assez complexe en moment dans les fac de lettre, un peu dans la folie et il faut bien avancer dans le mémoire ! Revenons à nos mouettes ! [j'ai déjà du mal avec les expressions alors si je commence à les modifier, je ne sais pas ce que ça va devenir !] La Vague est un album doux, comique et poétique. pas besoin de mot pour s'évader, pas besoin de phrases pour y voir la beauté. Ce livre transporte petits et grands vers des souvenirs d'été, le sourire au lèvre, on passe de page en page, presque nostalgique. Sur la page de gauche cette petite fille, joueuse, intrépide qui défie la vague avec force et courage. Sur la page de droite, la vague, calme et douce. Puis la petite fille passe sur la page de droite, joue avec l'eau, la cherche et au bord de l'insolence la regarde en tirant la langue alors que cette dernière grossit.

Nil de Lynne Maston

M on roman des vacances à la mer (ou plutôt le deuxième). De la maison d'édition Pocket Jeunesse, je ne sais pas trop comment vous décrire mon impression face à ce roman qui laisse un avis mitigé. Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé… J 'ai commencé Nil  au pied du Gouffre de l’œil Doux sur la commune de Fleury à Saint Pierre la mer, je pense que c'est réellement un endroit idéal pour commencer ce roman. Je l'ai continué