Accéder au contenu principal

U4 - Stéphane de Vincent Villeminot

Après la lecture de Jules je me suis lancée dans l'histoire de Stéphane écrite par Vincent Villeminot. Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture :)


Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ? Stéphane est la fille d'un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu'il a survécu à l'épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d'adolescents qui s'organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.


C'est avec plaisir que je me suis replongée dans l'histoire du virus U4 accompagnée ici de Stéphane. On découvre alors le virus à Lyon et comment la vie s'organise autour des R-Point pour aider les adolescents. On découvre également un nouveau point de vue, celui de Stéphane, une jeune fille, mais avec un point de vue écrit par un homme. Son histoire est, totalement, différente de celle de Jules. 
Quand je l'ai rencontrée dans le roman sur Jules, de Carole Trébor, j'avais peur de rencontrer une jeune fille froide et distante. C'est pourtant tout le contraire, c'est une jeune fille attachante, différente des autres grâce à son espoir en son père qui ne la quitte pas. Elle m'avait intrigué et j'ai eu raison d'aller plus loin. Je crois que c'est le fait qu'elle soit la seule que l'on rencontre, dans Jules, qui en sait un peu plus sur le virus. 
C'est finalement une fille débordante de bonnes intentions et presque même un peu naïve. Elle développe des sentiments très forts, rapidement et il est vrai que dans le contexte où elle évolue (pour une fois) cela ne m'a pas posé de problèmes. Elle rencontre d'abord Alex, c'est lui qui gère le zoo, et elle commence alors à l'aider. Une suite d'incidents change les choses et au fur et à mesure, elle fait de nouvelles rencontres et s'attache à d'autres personnes, notamment Yannis. Leur relation semble complexe, entre quelques piques de jalousie et d’inquiétudes pour l'autre. 
J'ai beaucoup aimé l'écriture fluide de Vincent Villeminot. Par contre, je l'ai trouvée beaucoup plus percutante et violente que celle de Carole Trébor. J'ai eu du mal avec certaines descriptions difficiles, notamment celle de jeunes carbonisés dans la rue ou encore avec la violence des scènes de meurtres. Je trouve que l'on voit beaucoup plus, dans ce roman, la folie des hommes face au chaos, mais également l’incompréhension face à certaines réactions parfois presque inhumaines. Stéphane est différente des autres adolescents, elle sait que son père est en vie et espère qu'il a protégé sa mère et son petit frère. Elle n'est pas directement confrontée à la perte de ses proches contrairement à beaucoup de ses amis. Je crois qu'à la lecture de ce roman, c'est Yannis de Florence Hinckel qui me donne le plus envie. Il partage une grande partie de son histoire avec Stéphane et il est vrai que je suis curieuse d'avoir son point de vue ! 

Comme vous avez pu le voir, demain je vais à la rencontre de Vincent Villeminot à la librairie Page et Plume de Limoges. J'espère pouvoir vous mettre une petite interview et je compte lui poser quelques questions ! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hope.

En ce samedi 14 novembre la France souffre. L’humanité souffre. Je ne sais pas ce qui me rend le plus triste et en colère. Est-ce la peur, l’incompréhension face à cette armée de kamikazes qui n’ont pas peur de mourir, la folie autour de notre monde ? Alors oui, j’ai peur. Peur du monde qui à mal. Peur de cette souffrance. Peur de cette incompréhension. Il y a beaucoup trop de choses que je ne comprend pas, que nous ne comprenons pas. Pourtant je veux me battre, je veux sourire à la vie. Nous vivons dans un monde où la paix est instable, elle l’a toujours été, depuis la nuit des temps. La religion est le plus souvent utilisé pour légitimer ces guerres. Les croisades en sont une preuve que nous connaissons tous en Europe. Pourtant elles prônent toutes la paix, une paix qui n’arrive pas. L’histoire ne nous a-t-elle pas appris ? Malheureusement non, l’humanité reste parfois sourde à ses erreurs passées.   Nous sommes dans un monde en guerre, nous sommes en guerre. Nous nous batto

Petite présentation.

A ujourd'hui est donc le début d'une nouvelle aventure. J'ouvre mon blog. La question est sûrement, pourquoi ? En réalité je ne sais pas vraiment. Mais il est vrai que j'ai cette envie depuis longtemps. C'est peut être le prolongement de cette idée de faire partager mes lectures à d'autres croqueurs de livres. Ce blog va donc être entièrement consacré aux différentes lectures que je vais faire mais également parfois à certains films découvert et qui m'auront fait l'effet d'un coup de cœur. J'espère que ça va vous plaire. A très vite. Rachel.

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs. L’ÉTERNITÉ. "Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu. Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon. Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin. Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr. Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. " Arthur Rimbaud. - - A DES ÂMES ENVOLÉES Ces âmes que tu rappelles, Mon cœur, ne reviennent pas. Pourquoi donc s'obstinent-elles, Hélas ! à rester là-bas ? Dans les sphères éclatantes, Dans l&#