Accéder au contenu principal

Sweet Sixteen de Annelise Heurtier.

Un roman qui nous rappel que les choses n'ont pas toujours été tel qu'elles sont aujourd'hui. Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture. 


- Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ?Molly était d'abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée.- Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.
RENTRÉE 1957. Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs.Ils sont neuf à tenter l'aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.Cette histoire est inspirée de faits réels.

J'avais déjà entendu parlé, lors de mes années lycée, de cet événement en 1957. Neuf adolescents noir américain prennent leur courage à deux mains et osent affronter le regard des blancs, leur prouvant leur capacité à être à l'égal d'eux. Neuf adolescents qui prennent le risque d'être injuriés, violentés, humiliés. Neuf élèves qui ont fait évoluer le monde, les préjugés des Etats du Sud. Ce roman retrace leur histoire. Nous avons un avant propos de l'auteure qui nous explique que les personnages ne sont que fictif mais sont réellement inspiré des neufs personnes qui ont fait changer le monde, Ernest Green, Elisabeth Eckford, Jefferson Thomas, Terrence Roberts, Carlotta Walls, Minnijean Brown, Gloria Ray, Thelma Mothershed et Melba Pattillo. On apprend donc que, le personnage de Molly Costello est inspiré de Melba Pattillo. 
Le roman met en avant deux protagonistes, Molly et Grace. Molly est jeune fille noire de quinze ans qui est inscrite pour le programme d'intégration au lycée de Little Rock, elle va devoir se battre contre les blancs qui ne veulent pas d'elle mais également contre sa propre communauté qui ne souhaite plus être lié à elle de peur de subir des représailles. Cette jeune fille nous montre un courage hors norme que peu de nous peuvent revendiquer. Malgré tout elle garde son esprit d'adolescente, espérant passer le plus bel anniversaire pour ses seize ans, les sweet sixteen. Grace, quant à elle, est une jeune fille blanche de quinze ans également. De bonne famille, populaire, belle et intelligente. La jeune fille évolue tout au long du livre, coquette, sûre d'elle, séductrice mais également curieuse et en quête de réponses face à la violence à laquelle elle assiste. Souhaitant être la plus belle et avoir le plus beau garçon, elle pourrait sembler insensible à la ségrégation, c'est finalement le contraire qui nous frappe. Cette jeune fille remarque ce que d'autres de son âge ne voient pas. 
Les jeunes filles ont alors leur année scolaire bouleversée, leurs destins se mélangent, mettant en avant le contraste de leurs vies bien différentes. 
Le roman m'a beaucoup plu, facile à lire, fluide et percutant. J'ai beaucoup de mal à imaginer comment les neufs adolescents ont fait pour endurer tout ça pendant cette année scolaire, la violence décrite dans le roman nous glace le sang. 
Je le conseille à tous, je pense que l'ont peu le lire à partir de 10 ans si l'on est bon lecteur. Je le recommande grandement aux documentalistes ou encore aux professeurs. Sweet Sixteen nous fait réaliser que l’égalité entre les hommes n'a pas toujours été acquise.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs.


L’ÉTERNITÉ.
"Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.
Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu.
Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon.
Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin.
Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr.
Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. "




Arthur Rimbaud.

Spectacle Popa.

L'avantage du service civique dans un service de culture, c'est les petites pépites que l'on découvre. J'ai donc pu assister au merveilleux spectacle Popa de la compagnie Le pied en dedans. Deux artistes mettent en place un monde féerique autour de livres. Un spectacle pour les petits qui sait émerveiller les plus grands.

 C'est une feuille de papier qui s’installe devant vous. C’est petit à petit une histoire visuelle sur les éléments de la nature qui se réveillent. Un voyage intemporel qui nous emmène sur l’eau, dans un nuage, au travers d’une foret, accompagné d’une musique douce et d’un mouvement chorégraphique d’ombre. Création éphémère de papier, le spectacle PoPa donne lieu à une lecture silencieuse, remplie de sagesse et d’imaginaire. 
Des bébés aux petits de 6 ans, ils étaient tous aux anges face aux ombres du livre Pleine Lune de Antoine Guilloppé. Les deux actrices utilisent un rétro-projecteur pour nous faire voyager dans cette forêt où les anim…

Reprendre la main petit à petit.

Hello les bouchons.

Comme vous avez pu le constater, avec une grande déception, je ne me suis pas entièrement remise au blog (BOUUUUU). Oui je sais, je mérite une sentence.  Mais je vous dois de petites explications.  Cette année à été un grand moment dans ma vie d'adulte et d'étudiante. Non seulement parce que j'ai eu ma licence d'Histoire (non pas sans peine, je vous explique plus loin), mais aussi parce que j'ai eu deux jobs et un milliard de choses à faire. Alors comment vous expliquer à quel point c'est compliqué de tout gérer.
Commençons par le commencement. Cette année le CROUS a décidé que mes parents étaient trop riche pour que je puisse avoir accès aux bourses. Génial me direz vous, nous on s'en fiche. Ok, je développe. J'ai donc dû me trouver un job. Et j'ai postulé un peu partout ! J'ai finalement passé un entretien téléphonique pour Lidl, qui c'est poursuivit par un second entretien téléphonique pour finalement devoir passer des…