Accéder au contenu principal

Suite Française, le film.

Je vous fais un post un peu particulier aujourd'hui sur un film que j'ai vu il y a peu, Suite Française de Saul Dibb. Film tiré des romans de Irène Némirovsky, écrivaine juive disparue dans les camps de déportation en 1942. Cette femme n'a jamais pu finir les 5 romans qu'elle a voulus écrire, la seconde guerre mondiale l'en a empêché. C'est à titre posthume que ses écris sont publiés en 2004 par sa fille Denise Epstein, regroupés dans un seul et même roman baptisé Suite Française. Dix ans plus tard, en 2014, sort dans les salles de cinéma le film tiré du second tome intitulé "Dolce" qui raconte la vie d'un village français sous l'occupation Allemande. 





J'ai souhaité faire les choses autrement cette fois, et donc regarder le film avant de lire le livre. Je ne sais pas si c'est une bonne idée et je ne pourrai vous le dire qu'une fois le livre fini (faut-il déjà que je le trouve, si jamais vous savez où je peux le trouver !). J'ai donc eu l'idée de faire deux articles, l'un pour vous présenter l'oeuvre cinématographique et un second pour vous présenter l'oeuvre littéraire. 





Synopsis :

Été 1940. France. Dans l’attente de nouvelles de son mari prisonnier de guerre, Lucile Angellier mène une existence soumise sous l’oeil inquisiteur de sa belle-mère. L’arrivée de l’armée allemande dans leur village contraint les deux femmes à loger chez elles le lieutenant Bruno von Falk. Lucile tente de l’éviter mais ne peut bientôt plus ignorer l’attirance qu’elle éprouve pour l’officier…


Le film est tourné avec des acteurs américains telles Michelle Williams ou Kristin Scott Thomas. Je vous avoue qu'avant de voir le film j'ai trouvé ça légèrement décevant, un film sur un village français en 1940 avec des acteurs américains... J'avais peur d'être déçue. Ma déception est vite passée, les acteurs semblent très naturels et le doublage n'est pas choquant. Vous me direz, j'aurais pu le voir en version originale évidement, mais à mes yeux ça aurait un peu perdu de son sens. Le choix des acteurs est une véritable réussite, surtout le duo de personnages Lucile Angelier et de l'officier Allemand. Une des particularités de ce film est également le fait qu'il ne soit pas tourné en numérique mais avec des pellicules de 35mm. Les images sont normalement moins lisses avec une pellicule de 35mm, mais je vous avoue que l'ayant regard sur mon ordinateur, je n'ai pas vu grande différence. Ce qui m'a plu c'est que malgré les acteurs américains, le film est généralement tourné en France et en Belgique. La ville de Bussy n'ayant jamais existé, le film a été tourné dans un village qui n'a pratiquement pas subi de changements depuis la seconde guerre.







J'ai beaucoup aimé ce film. Le point de vue de cette jeune femme, mariée à un homme prisonnier de guerre dont elle n'est pas amoureuse, obligé de vivre avec sa belle-mère qu'elle n'apprécie pas et qui se prend la guerre en pleine face lorsque les allemands débarquent. Elle est seule, perdue et ne se rend pas compte de l'ampleur de la guerre jusqu'à ce qu'elle arrive à sa porte. L'histoire d'amour naissante entre cet officier et Lucile Angellier montre que malgré toutes les horreurs, les différences, les choix, les idées, un Homme reste un Homme. On y voit la vie d'un petit village qui est principalement occupé de femmes dont les maris sont, soit à la guerre, soit prisonniers, soit morts. L'image de la femme pendant la guerre est vraiment mis en avant, son point de vue et son ressentit. On y découvre une partie de l'Histoire qui est rarement mise en avant cinématographiquement, telle que dans le film Les Femmes de l'ombre de Jean Paul Salomé qui présente un groupe de femmes qui est dans la résistance.
La fin du film m'a laissé presque perplexe, on s'attendrait à une suite, je suis restée sur ma faim !

Suite Française reste une belle découverte et il me tarde de découvrir le livre !



Mes sources

Commentaires

  1. J'ai très envie de voir ce film mais aussi de lire le roman :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense le lire sans tarder ! Il fait vraiment partie des lectures qui me donnent le plus envie ! Le film est vraiment beau aussi :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Spectacle Popa.

L'avantage du service civique dans un service de culture, c'est les petites pépites que l'on découvre. J'ai donc pu assister au merveilleux spectacle Popa de la compagnie Le pied en dedans. Deux artistes mettent en place un monde féerique autour de livres. Un spectacle pour les petits qui sait émerveiller les plus grands.

 C'est une feuille de papier qui s’installe devant vous. C’est petit à petit une histoire visuelle sur les éléments de la nature qui se réveillent. Un voyage intemporel qui nous emmène sur l’eau, dans un nuage, au travers d’une foret, accompagné d’une musique douce et d’un mouvement chorégraphique d’ombre. Création éphémère de papier, le spectacle PoPa donne lieu à une lecture silencieuse, remplie de sagesse et d’imaginaire. 
Des bébés aux petits de 6 ans, ils étaient tous aux anges face aux ombres du livre Pleine Lune de Antoine Guilloppé. Les deux actrices utilisent un rétro-projecteur pour nous faire voyager dans cette forêt où les anim…

Les âmes rouges - A.S. Kroze

Voici donc mon tout premier roman lu sur une tablette. :D Je n'avais jamais voulu essayer, j'aime tellement le toucher du livre sous mes doigts, l'odeur du papier, que j'avais peur de ne pas réussir à plonger entièrement dans un ebook. C'est donc pour avoir le plaisir de découvrir ce roman que je me suis plongée dans cet l'univers. J'ai téléchargé Kindle et en avant ! Les âmes rouges est le premier roman dans lequel je me lance en sachant qu'il part avec un handicap, le format ebook. Simplement par sa couverture je vous avoue que le livre m'effrayait un peu, cela fait longtemps que je ne m'était pas lancée dans une histoire sanglante de vampires, loups garous ou autre. Les âmes rouges a su me surprendre. Ce roman, écrit par deux sœurs Alicia et Sarah Kroze (très sympathique), est une pépite.  
Quatrème de couverture :


Ellie Bielsky est une adolescente sans histoire qui vit avec son petit frère et ses parents. Tout bascule quand elle se réveille sur …

Tout (n')est (pas du tout) sous contrôle - Sophie Henrionnet

Deuxième livre découvert a Lire à Limoges. Il faut bien le dire, l'auteure est fabuleuse. C'était la Kate Middelton du salon (cette expression ne vient pas de moi !). En plus d'être jolie, c'était un véritable plaisir de travailler avec elle, j'ai découvert une personne attachante et pleine de joie de vivre !


 Son livre est une pépite, pour vous dire, lors du salon, Sophie Henrionnet n'en avait plus dès le samedi soir ! Je comprends pourquoi maintenant ! Pourtant, petit bémol à la maison d'édition, la première couverture était beaucoup plus jolie et attractive. 



J'ai pris mon temps pour le lire, étant dans la montagne de dossiers à rendre et dans un tournant professionnel (si l'on peut dire), j'avais pas mal de choses à penser. Cette petite pépite m'a permis de m'évader un peu de temps en temps.
Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu’à moitié, une fille de dix ans bien plus mature qu’elle, une famille déj…