Accéder au contenu principal

Tout (n')est (pas du tout) sous contrôle - Sophie Henrionnet

Deuxième livre découvert a Lire à Limoges. Il faut bien le dire, l'auteure est fabuleuse. C'était la Kate Middelton du salon (cette expression ne vient pas de moi !). En plus d'être jolie, c'était un véritable plaisir de travailler avec elle, j'ai découvert une personne attachante et pleine de joie de vivre !



 Son livre est une pépite, pour vous dire, lors du salon, Sophie Henrionnet n'en avait plus dès le samedi soir ! Je comprends pourquoi maintenant ! Pourtant, petit bémol à la maison d'édition, la première couverture était beaucoup plus jolie et attractive. 

La première couverture.



J'ai pris mon temps pour le lire, étant dans la montagne de dossiers à rendre et dans un tournant professionnel (si l'on peut dire), j'avais pas mal de choses à penser. Cette petite pépite m'a permis de m'évader un peu de temps en temps.

Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu’à moitié, une fille de dix ans bien plus mature qu’elle, une famille déjantée, des copines délurées et un ex-mari, Bertrand, qui l’appelle chaton. Et comble de tout, elle vient de perdre son job ! Elle supplie son meilleur ami Hugo, qui tient une agence de détectives spécialisée dans les arnaques à la sécurité sociale, aux assurances et aux entreprises, de l’embaucher. Faisant valoir son expérience de photographe, elle réussit à intégrer l’équipe de détectives à une condition : elle ne devra s’occuper que des affaires les plus simples, les planques ne nécessitant pas de filatures. Bien entendu Olympe n’est pas assez sage…
La version poche.

Le livre commence fort. C'est dans une situation impromptue que l'on rencontre la jolie Olympe, complètement farfelue. Cette nana qui essaye de sauver quelqu'un et qui se retrouve prise dans un impossible imbroglio. Elle semble complètement à coté de ses pompes mais on voit tout de même toute la bonne volonté qu'elle y met pour arriver à être une adulte responsable. Entre sa fille Aglaée, de 12 ans mais qui semble en avoir 16 tant elle est mature, son meilleur ami Hugo qui est tout autant à l'ouest, sa mamie à la Barbara Cartland (merci de m'avoir fait découvrir ce personnage !), son ex-mari déroutant et passablement agaçant et sa mère hilarante et horripilante. On se retrouve avec un cocktail détonnant et excellant. 
Sophie Henrionnet, nous embarque dans cette folle aventure, sur les traces d'Olympe qui devient alors apprentie détective. Débordée en tant que maman, paniquée en tant que détective et épuisée en tant que mère. Olympe est malgré tout la copine idéale, qui rassure et protège, la maman protectrice qui débarque quand elle n'a plus de nouvelles de sa fille, et la fille aimante qui cherche à occuper les journées de sa maman.
Mais mon petit coup de cœur revient à cette fabuleuse scène finale. Heureusement que j'étais dans mon lit et non pas dans le bus. J'ai ri. C'est ainsi que se croise, le burlesque, le comique et l'irréel. Je ne peux pas en dire plus, mais c'est un délice. Ce livre est comme un repas dans un bon restau, une bonne entrée, un plat appétissant et un dessert étonnant. Pourtant lorsque le livre s'est terminé, je crois que j'aurais bien repris du dessert !

A lire et relire. Féminin, burlesque et hilarant, c'est un livre à déguster. Pourquoi pas avec un verre de Mojito ? 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Fiancés de l'hivers de Christelle Dabos

Ouiiiii , merci mes adorables amis historiens que j'aime plus que tout pour mon cadeau de 21 ans !  ♥ Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel. C 'est un roman purement fantastique et c'est une pure merveille de poésie, d'enchantement et de magie. L'auteure nous embarque dans un monde où l'on épouse un de ses cousins, un monde où l'on vit sur des îlots de terre flottant dans les airs, un monde où l'on se déplace en dirigeable et où les femmes portent de grandes robes. Un endr

U4 - Jules de Carole Trébor

L orsque j'ai acheté ce livre, je ne savais pas si il allait me plaire, c'était un "coup de pocker". Je ne savais pas trop sur quoi me baser et dans quel monde ça allait me mener, je n'avais pas envie de déprimer tout le long.  Si j'ai choisi de lire Jules, c'est que lorsque que j'ai lu la quatrième de couverture, le fait qu'il soit avec une enfant, m'a intrigué. J'avais entendu parler que, dans ce roman, seuls les adolescents de 15 à 18 ans avaient survécu à ce fameux virus U4. Le fait que Jules était avec une petite fille, signifiait donc que, soit elle était spéciale, soit elle était le centre de cette histoire. Quatrième de couverture :  Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n'a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l'épidémie a commencé à se propager. Le spectacle qu'il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu'