Accéder au contenu principal

Embardée, de Christophe Léon.

C'est dans le cadre des lectures citoyennes du programme Lire et Faire Lire que j'ai pu lire ce roman étonnant.
Un livre qui fait froid dans le dos, qui glace le sang et qui pousse à la compréhension, au partage et à l'amour. C'est un livre qui prône l'amour, et la tolérance. Malgré tout, je pense qu'il faut prendre un peu de recul sur cette dystopie. Tout au long de ma lecture j'ai vu la comparaison avec les ghettos juifs, et ce livre étant pour les enfants de 15 ans j'ai peur d'une incompréhension de leur part.

Mariés depuis 15 ans et pères de Gabrielle 13 ans, George et Phil, artistes plasticiens renommés vivaient une vie familiale et professionnelle épanouies, jusqu’à ce que Pierre-Marie Le Guen soit élu à la mairie de Paris. Les lois changent, par « mesure de précautions » et pour « assurer leur sécurité », ils devront clippés un losange rose sur leurs habits, ainsi toute agression pourra être caractérisée d’homophobe, ils ne pourront plus s’embrasser en public sous peine d’amende et d’emprisonnement. Puis arrive cette nouvelle loi, leur demandant de quitter Paris pour habiter en banlieue parisienne dans une petite ville aménagée pour eux, qui ressemble ni plus ni moins à un ghetto où chaque sortie doit faire suite à une demande d’autorisation préalable.A l’aube des 13 ans de leur filles, George et Phil souhaite lui offrir un cadeau à la hauteur de son âge, mais pour cela il faut se rendre dans Paris. C’est clandestinement qu’il s’y rendront, laissant Gabrielle seule et nous racontant par l’intermédiaire de flash back comment leur vie à a basculé au cauchemar .Face à la montée de l’extrémisme, Christophe Léon donne à réfléchir et à réagir à son lecteur, sur ce qui pourrait arriver dans un futur proche et qui nous ramènerait bien des années en arrière. Un roman définitivement coup de poing, faisant écho à l’actualité d’aujourd’hui : il y trouvera incontestablement toute sa place.


Un futur sans tolérance après un week end à travailler sur l'interculturalité, le partage et la tolérance des autres. Ce roman pousse au débat, pousse à la réflexion mais également remet en doute certains principes nouvellement acquis par notre société.
C'est avec beaucoup d'appréhension que j'ai découvert ce roman fort, avec des personnages que l'on découvre au fur et à mesure dans un double espace temps. C'est ce double espace temps qui nous permet de comprendre qui sont les personnages, comment ils en sont arrivé là, qui est Gabrielle et ce qu'elle ressent. C'est elle qui nous parle de son histoire, qui nous parle de ses papas, et avec un amour inconditionnel !

Un livre à découvrir et à faire découvrir, tout en gardant une certaine distance face à ce parallèle non négligeable avec les ghettos juifs de la seconde guerre mondiale. En soit, un livre qui heurte et qui dérange. Les éditions La Joie de Lire frappe fort avec Embardée et Christophe Léon nous offre un petit chef d'oeuvre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Spectacle Popa.

L'avantage du service civique dans un service de culture, c'est les petites pépites que l'on découvre. J'ai donc pu assister au merveilleux spectacle Popa de la compagnie Le pied en dedans. Deux artistes mettent en place un monde féerique autour de livres. Un spectacle pour les petits qui sait émerveiller les plus grands.

 C'est une feuille de papier qui s’installe devant vous. C’est petit à petit une histoire visuelle sur les éléments de la nature qui se réveillent. Un voyage intemporel qui nous emmène sur l’eau, dans un nuage, au travers d’une foret, accompagné d’une musique douce et d’un mouvement chorégraphique d’ombre. Création éphémère de papier, le spectacle PoPa donne lieu à une lecture silencieuse, remplie de sagesse et d’imaginaire. 
Des bébés aux petits de 6 ans, ils étaient tous aux anges face aux ombres du livre Pleine Lune de Antoine Guilloppé. Les deux actrices utilisent un rétro-projecteur pour nous faire voyager dans cette forêt où les anim…

Tout (n')est (pas du tout) sous contrôle - Sophie Henrionnet

Deuxième livre découvert a Lire à Limoges. Il faut bien le dire, l'auteure est fabuleuse. C'était la Kate Middelton du salon (cette expression ne vient pas de moi !). En plus d'être jolie, c'était un véritable plaisir de travailler avec elle, j'ai découvert une personne attachante et pleine de joie de vivre !


 Son livre est une pépite, pour vous dire, lors du salon, Sophie Henrionnet n'en avait plus dès le samedi soir ! Je comprends pourquoi maintenant ! Pourtant, petit bémol à la maison d'édition, la première couverture était beaucoup plus jolie et attractive. 



J'ai pris mon temps pour le lire, étant dans la montagne de dossiers à rendre et dans un tournant professionnel (si l'on peut dire), j'avais pas mal de choses à penser. Cette petite pépite m'a permis de m'évader un peu de temps en temps.
Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu’à moitié, une fille de dix ans bien plus mature qu’elle, une famille déj…

Etoile, Alan Mets

Vous connaissez tous la fameuse maison d'édition L'école des loisirs. Nous avons tous eu notre enfance bercée par Claude Ponti, les ouroulbouloucks ou encore Les trois brigands. Je vous avouerai que grâce à mon service civique je replonge avec plaisir dans la littérature jeunesse et j'ai redécouvert Etoile de Alan Mets. Ce livre est magnifique, entre douceur et délicatesse avec une pointe de musicalité.
C'est une amie qui me l'a fait redécouvrir. Et c'est sûrement devenu mon petit coup de coeur.

Un jour, Etoile, le petit clown, est chassé de son cirque. Le directeur ne lui laisse même pas le temps d'embrasser ses amis. Etoile part pour la ville, avec sa minitrompette, mais là, personne n'a de travail pour un clown aussi petit. Heureusement, il finit par rencontrer un chien à l'âme artiste, qui s'appelle Nouréyef...
Comment être un petit clown avec une petite trompette, seul dans une ville et au chômage ? Tellement d'amour, tellement de tendr…