Accéder au contenu principal

Dis moi que tu m'aimes de Francisco de Paula Fernandez.

Ce roman, un livre plein d'amour, il m'a tout de même rendue sceptique. Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture.

Paula, 17 ans, a rendez-vous avec Angel, le garçon qu'elle a rencontré sur Internet et dont elle est tombée amoureuse. Le jour J, elle l'attend, fébrile, mais il n'arrive toujours pas. Elle décide finalement d'entrer dans un Starbucks. C'est là qu'elle croise Alex, un jeune homme très séduisant qui lit le même roman qu'elle. Commence alors un chassé-croisé de rencontres amoureuses. Les trois meilleures amies de Paula, inséparables, assistent à cet imbroglio d'amour, de quiproquos et de rivalités en tous sens !

Je vous avoue que ce roman m'a un peu déçue, je crois que c'est le premier depuis le début du blog. J'ai eu beaucoup de mal à avancer, plus d'une semaine pour le finir... On se retrouve avec 767 pages (pour la version de poche) qui ne représentent qu'une semaine dans la vie des personnages, je trouve ça trop. J'ai eu beaucoup de mal, également, avec cet imbroglio d'amour, ça semble trop irréel. Entre Angel qui rencontre Katia, une chanteuse connue (qui tombe amoureuse de lui), juste avant de rencontrer pour de vrai Paula, Alex qu'elle croise en attendant Angel, il finit par tomber amoureux d'elle... Et bien d'autres péripéties, ça ne s'arrête pas, presque incompréhensible ! Certaines scènes sont beaucoup trop longues et apportent peu au lecteur. 
Malgré tout il y a de bonnes choses dans ce roman. Le personnage de Paula est tendre, elle semble totalement innocente et bien trop dépassée par tout ce qui se passe dans sa tête. Elle éprouve beaucoup de sentiments qu'elle ne sait pas contrôler. Même si j'ai eu du mal personnellement avec toute ses choses qu'elle vit, en très trop peu de temps, je réalise que lorsque que l'on découvre l'amour, notre esprit est embrumé. Surtout lorsque l'on a 16 ans, l'amour va et vient mais reste toujours fort. Dis moi que tu m'aimes est un livre bien écrit et qui à de très bons personnages, touchants et sincères. En dehors de Paula, adorable adolescente, le personnage qui m'a le plus plu reste Mario. Frère de Miriam, l'une des meilleures amies de Paula, fou amoureux d'elle, il ne se révèle pas tout de suite et montre vraiment la souffrance et la solitude d'un ado amoureux. Il est très seul face à cet amour qu'il sait à sens unique. L'arrivée de Diana, une autre des amies de Paula, va bouleverser sa vision des choses.
Ce roman donne envie de retomber amoureux, de ressentir les premiers frissons, de se sentir aimer. Malgré ma déception je le conseille, mais plus particulièrement aux jeunes adolescentes (ou adolescents). A vos lectures (et vos avis) !

Le livre de poche Jeunesse, Paris, 2014, 7 euros 90 

Commentaires

  1. J'ai également été un peu déçue par ce roman, surtout par la fin (puisque quand je l'ai lu, il n'y avait aucune suite de prévue; mais actuellement elle est disponible). Comme toi, j'ai adoré le personnage de Mario, je trouve qu'il est très facile de s'identifier à lui et de le comprendre. Un truc qui m'a vite énervé, c'est que l'auteur site énormément de titres de chansons, mais qui n'ont pas de lien direct avec l'intrigue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas qu'il y avait une suite ! Merci du renseignement. En tout cas j'espère que ce n'est pas aussi compliqué, je regarderais :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Poésies.

Par un temps morose et avec une pile en retard monstrueuse de chroniques, j'ai décidé de vous partager un peu de tendresse et de beauté littéraire dans la poésie de grands auteurs.


L’ÉTERNITÉ.
"Elle est retrouvée. Quoi ? - l’Éternité. C'est la mer allée Avec le soleil.
Âmes sentinelle Murmurons l'aveu De la nuit si nulle Et du jour en feu.
Des humains suffrages, Des communs élans, Là tu te dégages, Et voles selon.
Puisque de vous seules, Braises de satin, Le Devoir s'exhale Sans qu'on dise : enfin.
Là pas d'espérance, Nul orietur. Science avec patience, Le supplice est sûr.
Elle est retrouvée. Quoi ? - l'éternité. C'est la mer allée Avec le soleil. "




Arthur Rimbaud.

Reprendre la main petit à petit.

Hello les bouchons.

Comme vous avez pu le constater, avec une grande déception, je ne me suis pas entièrement remise au blog (BOUUUUU). Oui je sais, je mérite une sentence.  Mais je vous dois de petites explications.  Cette année à été un grand moment dans ma vie d'adulte et d'étudiante. Non seulement parce que j'ai eu ma licence d'Histoire (non pas sans peine, je vous explique plus loin), mais aussi parce que j'ai eu deux jobs et un milliard de choses à faire. Alors comment vous expliquer à quel point c'est compliqué de tout gérer.
Commençons par le commencement. Cette année le CROUS a décidé que mes parents étaient trop riche pour que je puisse avoir accès aux bourses. Génial me direz vous, nous on s'en fiche. Ok, je développe. J'ai donc dû me trouver un job. Et j'ai postulé un peu partout ! J'ai finalement passé un entretien téléphonique pour Lidl, qui c'est poursuivit par un second entretien téléphonique pour finalement devoir passer des…

A la place du cœur de Arnaud Cathrine

Ce roman est particulier, autant vous le dire tout de suite. Avant de commencer j'aimerais seulement dire merci à l'auteur. Merci d'avoir écrit ce roman. Parce qu'il faut écrire ce que l'on traverse, même si c'est au travers d'un roman et de personnages fictifs.  






Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »...Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de…