Accéder au contenu principal

Les clans Seekers - Livre I de Arwen Elys Dayton

Je suis actuellement en train de lire le second tome qui est sorti le 21 avril 2016 dans la Collection R. J'ai acheté ce roman en vacances en bord de mer, à Montalivet, chez une bouquiniste très gentille. Je l'ai lu très rapidement, n'ayant plus rien à lire, je l'ai terminé dans la voiture au retour. Je vous laisse découvrir la quatrième de couverture.






Il y a des vérités qui tuent...Lorsque Quin aura prêté serment, elle deviendra enfin ce pour quoi elle s'est entraînée toute sa vie : une Seeker. Un honneur qui se mérite tout autant qu'il s'hérite.Une fois initiée, Quin pourra se battre aux côtés de ses deux compagnons les plus proches, Shinobu et John, pour protéger le pauvre et l'opprimé. Ensemble, ils iront porter la flamme au coeur des ténèbres.Et elle sera avec celui qu'elle aime, qui n'est autre que son meilleur ami.Mais la nuit ou elle prête serment, tout bascule. Les masques tombent et Quin découvre qu'elle a été élevée dans le mensonge. Ni sa mission, ni sa famille, ni même ses amis ne sont ce qu'elle croyait.Et il est trop tard pour faire marche arrière...



J'ai beaucoup aimé découvrir le monde des Seekers. Je n'avais pas plus que ça entendu parler de ce roman lors de sa sortie. J'ai eu du mal à me situer dans le temps, au début j'ai cru me retrouver dans une Ecosse à l'époque Moderne, finalement l'apparition d'une certaine technologie m'a finalement poussé à croire que cela pouvait être un monde futuriste proche du notre, peut être une distopie. Bref, j'en suis au second tome et je ne sais toujours pas où me placer réellement dans le temps, si vous savez n’hésitez pas à me le dire. 

On imagine les Seekers comme des personnes qui font le bien, en tout cas, c'est comme ça qu'on nous le décris aux premières lignes, malgré tout, nous, nous savons que les choses ne sont pas tel qu'elles semblent être. On rencontre les trois personnages principaux en même temps, même si nous commençons la narration avec Quin. Cette jeune fille semble être vive, débrouillarde et remplie d'espoir pour sa vie future. Dès le début on sait qu'elle est amoureuse de John et qu'ils sont ensemble même si ils se cachent des autres. John, lui, semble être un garçon, jeune, beau (du genre fort et musclé), intelligent et à qui la vie réussit. Puis plus on apprend à le connaitre et plus on réalise que ce n'est qu'une façade. Le troisième n'est autre que le cousin (éloigné, très éloigné ) de Quin, Shinobu. Il semble en retrait pendant toute la première partie du roman, presque effacé par rapport aux deux autres. Il me donne l'impression d'être le genre de jeune homme à la beauté effacé, le genre de personnage à qui l'on s'attache rapidement. Au fur et à mesure les personnages évoluent et les rôles s'inversent. L'équilibre du début bascule.

On rencontre également deux autres personnages charismatiques. Le père de Quin, un protagoniste rustique, presque violent. Il ne m'a absolument pas inspiré confiance. De plus, sa propre fille ne l'appelle que très rarement "père", lorsqu'elle parle de lui, elle emploi son prénom. On rencontre également le père de Shinobu, dès la toute première page, Quin se bat avec lui. A se moment là, j'avais l'impression d'être face à un homme austère, finalement, lorsqu'on le découvre sorti du contexte du combat, il m'a fait penser à un ours brute mais tendre.
Les choses ne sont pas comme Quin et Shinobu les imaginent, la vérité est difficile à accepter, seul John sait de quoi il en est.

J'ai beaucoup aimé l'évolution entre les trois personnages, la façon dont la relation entre John et Quin évolue, les choses ne se sont absolument pas passées comme je le pensais. J'ai aimé être surprise, même si ce n'était pas toujours de bonnes surprises. 

De manière générale, j'ai trouvé que c'était un bon roman. Malgré tout, il y a quelques petites choses qui m'ont chiffonnées, des choses que j'aurais voulu mieux comprendre, notamment cette histoire de temps. Mais mince alors, on est où, dans le futur, dans le passé ? 

Ensuite, j'ai trouvé que la deuxième partie du roman est un peu longue, elle débute un an et demi après la première partie, et on ne sait rien de ce qu'il c'est passé réellement ! Notamment pour le personnage de John. Puis c'est à ce moment là que le personnage de Quin m'a réellement agacé, je ne peux pas vous en dire plus, mais j'avais envie de la secouer ! Ne parlons pas de Shinobu, je n'ai pas compris ce qu'il c'est passé avec lui, changement total ! Bref. Les choses sont un peu longue, et l'action est bien moins présente que dans la première partie.
J'attendais le second tome avec impatience malgré tout, et pour le moment je suis plutôt contente, de plus j'aimerai lire la nouvelle qui va avec, peut être qu'elle me permettra de mieux comprendre où nous nous situons.


Si vous voulais le lire, allez y, il faut s'accrocher, mais l'histoire n'est pas mal, entre la campagne écossaise, Londres et Honk Kong, ce livre nous fait voyager.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Fiancés de l'hivers de Christelle Dabos

Ouiiiii , merci mes adorables amis historiens que j'aime plus que tout pour mon cadeau de 21 ans !  ♥ Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel. C 'est un roman purement fantastique et c'est une pure merveille de poésie, d'enchantement et de magie. L'auteure nous embarque dans un monde où l'on épouse un de ses cousins, un monde où l'on vit sur des îlots de terre flottant dans les airs, un monde où l'on se déplace en dirigeable et où les femmes portent de grandes robes. Un endr

U4 - Jules de Carole Trébor

L orsque j'ai acheté ce livre, je ne savais pas si il allait me plaire, c'était un "coup de pocker". Je ne savais pas trop sur quoi me baser et dans quel monde ça allait me mener, je n'avais pas envie de déprimer tout le long.  Si j'ai choisi de lire Jules, c'est que lorsque que j'ai lu la quatrième de couverture, le fait qu'il soit avec une enfant, m'a intrigué. J'avais entendu parler que, dans ce roman, seuls les adolescents de 15 à 18 ans avaient survécu à ce fameux virus U4. Le fait que Jules était avec une petite fille, signifiait donc que, soit elle était spéciale, soit elle était le centre de cette histoire. Quatrième de couverture :  Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n'a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l'épidémie a commencé à se propager. Le spectacle qu'il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu'

Nous les menteurs - E. Lockart

Ouiiiiii ! Je reviens enfin après une période de pause. Je vais revenir pour de bon ! :) Une famille belle et distinguée. Une île privée. Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé. Un groupe de quatre adolescents - les Menteurs - dont l'amitié sera destructrice. Une révolution. Un accident. Un secret. Mensonges sur mensonges. Le grand amour. La vérité. C omment vous faire ressentir l'émotion que contient ce roman. Je ne sais pas, mais j'espère réussir à vous transmettre. Ce roman est bien évidement mon troisième coup de cœur. Ce roman m'a totalement bouleversée. Je l'ai lu d'une traite, sans pouvoir m'arrêter. C'est un roman fait comme de la dentelle, délicat, beau, tout en étant dur comme de la pierre.  Cadence est une jeune fille qui a eu un accident, ça nous le savons. Ce que nous ignorons c'est ce qu'il c'est réellement passé. Et ça, nous allons le comprendre et le vivre en même temps qu'ell