Accéder au contenu principal

Grand Frère - Mahir Guven

Me voilà de retour sur le blog après un bon mois sans vous écrire quoi que ce soit. Mais parfois, je crois qu'il faut savoir lever le pied et prendre le temps pour soi. J'ai commencé le premier juillet mon stage dans la librairie tartinerie de Uzerche, La Petite Marchande d'Hisoires. C'est un endroit parfais pour découvrir notre jolie région du Limousin, mais aussi pour vous arrêter découvrir les livres que nous avons en rayon et écouter les conseils de Mathilde et Nathalie, deux fabuleuses libraires.

Aujourd'hui je vais vous parler avant tout d'un chouette roman que vous avez surement pu découvrir dans les journaux ces derniers mois, puisqu'il s'agit du Prix Goncourt du premier roman. Grand Frère, le fabuleux roman choc de Mahir Guven. J'ai eu la chance de rencontrer l'auteur deux fois. La première lors du salon du livre de Limoges, il avait obtenu le prix Régine Desforges et était à l'honneur sur notre stand. La seconde fois, lorsque je suis montée à Paris pour mon changement professionnel (dont je vous parlerai dans un prochain article), je venais de terminer son roman dans mon train et naïvement je lui ai proposé d'en parler autour d'un café. C'est avec étonnement qu'il a accepté et que nous avons pu échanger autour d'un perrier et d'un coca zéro.




Mahir Guven nous offre un roman nous ramenant à une réalité que bien trop de personnes ignorent. La vie parisienne d'un fils de syrien, la vie parisienne après les attentats, percutante, violente et terriblement vraie. Deux personnages, deux hommes différents, de vies différentes. Grand frère et Petit frère, un choix de la part de l'auteur de ne pas nous offrir leur nom, un choix qui nous offre la possibilité d'y placer n'importe quel visage, n'importe quel nom. D'un père syrien et d'une mère bretonne, nos personnages se retrouvent dans une France démolie par les stéréotype, une France où devenir quelqu'un est difficile.


Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa « carlingue », branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s’offre à lui de l’autre côté du pare-brise.
Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle.
Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse : pourquoi est-il parti ?
Un soir, l’interphone sonne. Petit frère est de retour.
Dans ce premier roman incisif, Mahir Guven alterne un humour imagé et une gravité qu’impose la question du terrorisme. Il explore un monde de travailleurs uberisés, de chauffeurs écrasés de solitude, luttant pour survivre, mais décrit aussi l’univers de ceux qui sont partis faire le djihad en Syrie : l’embrigadement, les combats, leur retour impossible en France… Émerge ainsi l’histoire poignante d’une famille franco-syrienne, dont le père et les deux fils tentent de s’insérer dans une société qui ne leur offre pas beaucoup de chances.



Les deux personnages se livrent, sur leurs passés, sur leurs présents, rythmant le texte, chapitre après chapitre. Petit frère est parti au Cham. Dès le début nous le savons. Mais la question qui brûle les lèvres est de savoir si il y est parti pour des raisons religieuses ou simplement par conviction médicale. Outre un récit qui nous tient en haleine, Mahir Guven sait nous plonger dans cette ambiance parisienne des ubers en costume cravate et taxis en colère. Une langue crue, forte, emprunt de mots arabes et verlans. Elle nous percute, nous bouscule, nous choque, nous dérange, mais nous laisse planer dans cette ambiance si particulière qui nous laisse encore plus entrer dans ce monde.
Et que dire de cette fin sauf qu'elle est parfaite et magnifiquement bien écrite. Il n'y a pas de frustration, pas de crainte, pas d'agacement. Non, elle est parfaite, l'auteur à su faire le plus difficile avec un bon livre, il a su nous offrir une fin.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Etoile, Alan Mets

Vous connaissez tous la fameuse maison d'édition L'école des loisirs. Nous avons tous eu notre enfance bercée par Claude Ponti, les ouroulbouloucks ou encore Les trois brigands.  Je vous avouerai que grâce à mon service civique je replonge avec plaisir dans la littérature jeunesse et j'ai redécouvert Etoile de Alan Mets. Ce livre est magnifique, entre douceur et délicatesse avec une pointe de musicalité. C'est une amie qui me l'a fait redécouvrir. Et c'est sûrement devenu mon petit coup de coeur. Un jour, Etoile, le petit clown, est chassé de son cirque. Le directeur ne lui laisse même pas le temps d'embrasser ses amis. Etoile part pour la ville, avec sa minitrompette, mais là, personne n'a de travail pour un clown aussi petit. Heureusement, il finit par rencontrer un chien à l'âme artiste, qui s'appelle Nouréyef... Comment être un petit clown avec une petite trompette, seul dans une ville et au chômage ? Tellement d'amour, t

Sophie Van der Linden – Lire l’album - aux éditions l’Atelier du poisson soluble.

Je voulais vous parler un peu de ma formation, mais plus particulièrement de mon mémoire. Puis je me suis dit, pourquoi ne pas commencer par LE livre qui me permet d'avancer au fur et à mesure. Lire l'album de Sophie Van Der Linden. Voici un livre utile pour tous ! Si vous avez besoin de renseignements, si vous voulez en savoir plus après une formation ou si vous souhaitez simplement en apprendre plus sur les albums pour enfants. Cet ouvrage nous permet de comprendre l’évolution de l’album. Des origines, par la gravure sur bois, de la mise en association des textes et des images pour parvenir à créer un ouvrage destiné aux enfants. Finalement on réalise que les images n’arrivent que plus tardivement, avec au fur et à mesure du XIXème siècle des illustrations hors texte. Au fur et à mesure des techniques, on arrive à des textes et images proche de ce que l’on peut croiser aujourd’hui. Cet ouvrage n’apporte pas seulement des réponses sur l’évolution des albums. Il

Nous les menteurs - E. Lockart

Ouiiiiii ! Je reviens enfin après une période de pause. Je vais revenir pour de bon ! :) Une famille belle et distinguée. Une île privée. Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé. Un groupe de quatre adolescents - les Menteurs - dont l'amitié sera destructrice. Une révolution. Un accident. Un secret. Mensonges sur mensonges. Le grand amour. La vérité. C omment vous faire ressentir l'émotion que contient ce roman. Je ne sais pas, mais j'espère réussir à vous transmettre. Ce roman est bien évidement mon troisième coup de cœur. Ce roman m'a totalement bouleversée. Je l'ai lu d'une traite, sans pouvoir m'arrêter. C'est un roman fait comme de la dentelle, délicat, beau, tout en étant dur comme de la pierre.  Cadence est une jeune fille qui a eu un accident, ça nous le savons. Ce que nous ignorons c'est ce qu'il c'est réellement passé. Et ça, nous allons le comprendre et le vivre en même temps qu'ell